de fr it

d'Ecublens

Famille de la petite noblesse vaudoise, attestée dès le milieu du XIIe s. dans le village du même nom, avec Guillaume et son frère Conon. Les d'E. sont sans doute des ministériaux des évêques de Lausanne; ils portent d'ordinaire le titre de chevalier. La famille atteint son apogée à la fin du XIIe et au début du XIIIe s.: attesté entre 1176 et 1193, Pierre, chevalier, est le frère de Nantelme (->) et le père de Guillaume (->). La famille se divise en deux branches au début du XIIIe s. et, dès le XIVe s., une grande partie du village forme des fiefs qui ne lui appartiennent pas. En déclin, la famille existe toutefois jusqu'au début du XVIe s. Au XVe s., une branche, celle des donzels d'E., était bourgeoise de Lutry et établie à Lausanne. Une autre résidait toujours à E. et y disposait d'une sépulture dans l'église paroissiale, comme en témoigne l'acte de fondation d'une chapelle en 1512, par Marguerite, donzelle, sans doute la dernière représentante de la famille. On ignore s'il existe un lien entre les d'E. et Jordan (->).

Sources et bibliographie

  • Répertoire des familles vaudoises qualifiées, 1883, 89-90
  • G. Castelnuovo, Seigneurs et lignages dans le Pays de Vaud, 1994, 226 (ital. 1990)