de fr it

Manfredo LupoBarbarino

Cité au XVIe s. Compositeur italien, probablement né à Correggio (Emilie-Romagne, I). En 1557, B. est cantor à Locarno. L'année suivante, on le trouve à Bâle, où il publie ses Symphoniae seu insigniores aliquot ac dulcisionae quinque vocum Melodiae (1558), sur des textes tirés de l'Helvetiae Descriptio de Glaréan, dédiées aux treize cantons qui constituaient alors la Confédération. Deux motets ont été ajoutés aux Symphoniae, dédiés à Lugano et à Locarno (In honorem Lucani, In honorem Locarni), sur un texte de Cristoforo Torricelli. En 1560, B. publie, à Augsbourg (D), ses Cantiones sacrae, à quatre voix. Entre 1561 et 1563, il est à Saint-Gall, dont l'abbaye conserve toujours 204 de ses compositions à quatre voix pour l'ensemble de l'année ecclésiastique, regroupées en deux grands manuscrits sur parchemin.

Sources et bibliographie

  • E. Motta, «Un musicista, da Correggio, in Locarno nel secolo XVI», in BSSI, 1892, 39-40
  • F. Ghilardotti, «Manfredus Barbarinus Lupus, "Cantor" in Locarno», in Revue musicale suisse, 119, 1979, 125-127