de fr it

WillyBurkhard

17.4.1900 à Evilard, 18.6.1955 à Zurich, prot., de Schwarzhäusern. Fils de Wilhelm, graveur. Marie-Louise Schmalz, fille d'Ernst. Diplômé de l'école normale du Muristalden à Berne, B. étudia la théorie musicale, la composition et le piano aux conservatoires de Berne, Leipzig, Munich et Paris, notamment auprès de Sigfrid Karg-Elert, Walter Courvoisier et Max d'Ollone. Il enseigna dès 1924 en privé, dès 1928 au conservatoire de Berne. De graves affections pulmonaires l'obligèrent à séjourner à Montana et Davos en 1933-1934 et 1937-1942. Appelé à enseigner la théorie musicale et la composition au conservatoire de Zurich en 1942, il y déploya jusqu'à sa mort une fructueuse activité. Parmi ses élèves, on relève les noms de Klaus Huber, Rudolf Kelterborn, Ernst Pfiffner, Armin Schibler, Ernst Widmer. Dans l'œuvre de B., reconnue en Suisse et bien au-delà, la musique vocale sacrée, de préférence sur des textes bibliques, occupe le premier plan. Il faut citer Das Gesicht Jesajas, oratorio sur des textes de la Bible (1933-1935), Das Jahr (1940-1941), une Messe (1951) et Die Schwarze Spinne, opéra d'après Jeremias Gotthelf (1948). La Société Willy Burkhard, fondée en 1964, contribue par des publications et des disques à diffuser l'œuvre du compositeur et en a publié le catalogue.

Sources et bibliographie

  • Fonds, Paul Sacher Stiftung, Bâle
  • Willy Burkhard, [1978-1986] (liste des œuvres)
  • E. Jaeckle, E. Stäuble, éd., Grosse Schweizer und Schweizerinnen, 1990, 715-720
  • RISM
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 17.4.1900 ✝︎ 18.6.1955

Suggestion de citation

Kurt von Fischer: "Burkhard, Willy", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 11.01.2018, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/020555/2018-01-11/, consulté le 02.12.2022.