de fr it

MichelCorboz

14.2.1934 à Marsens,2.9.2021 à Montreux, catholique, de La Tour-de-Trême. Fils de Louis Corboz, boulanger, et de Jeanne née Rouiller. Janine Kaeslin. Michel Corboz s'initia à la musique avec son oncle André Corboz, organiste; il suivit ensuite une formation musicale à l'école normale de Fribourg avec Pierre Kaelin, au conservatoire de Fribourg avec Juliette Bise (chant), puis Aloys Fornerod (théorie) et à l'institut de Ribaupierre à Lausanne avec Pierre Chatton (composition). Maître de chapelle de Notre-Dame du Valentin à Lausanne (1954-1970), il fonda en 1961 l'Ensemble vocal et instrumental de Lausanne, qu'il dirigea jusqu'en 2015. Chef des chœurs de la Fondation Gulbenkian de Lisbonne (1969) et professeur au conservatoire de Genève, on lui doit la création d'œuvres de Dante Granato et de Julien-François Zbinden. Il composa des chœurs mixtes, des cantates, des messes et de la musique de scène proche de l'œuvre sacrée de Francis Poulenc. Son influence fut prépondérante pour le renouveau de l'art choral sacré en Suisse romande et en France. Corboz reçut le Grand Prix du disque en 1967.

Sources et bibliographie

Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 14.2.1934 ✝︎ 2.9.2021

Suggestion de citation

Matthey, Jean-Louis: "Corboz, Michel", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 02.11.2021. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/020557/2021-11-02/, consulté le 02.12.2021.