de fr it

GuillaumeFranc

vers 1505, mentionné pour la dernière fois en 1571 à Lausanne, protestant. Fils de Pierre Franc, de Rouen. En 1541, le Conseil de la ville de Genève donna l'autorisation à Guillaume Franc d'ouvrir une école de musique. Une année plus tard, il enseignait le chant des psaumes aux enfants de la paroisse de Saint-Gervais. Il aurait également joué du luth. En 1543, il est mentionné comme maître de chant au collège de Rive. Franc composa 42 mélodies qui furent imprimées dans le psautier genevois de 1542-1543. En 1545, il s'installa à Lausanne, où il occupa la charge de chantre de la cathédrale et enseigna à l'Académie fondée par Berne en 1537. En 1565, 46 nouvelles mélodies à une voix furent réunies dans un recueil collectif genevois. On ignore cependant combien il en composa exactement. Franc passe pour un musicien plus pédagogique que créateur. Son testament date de 1571.

Sources et bibliographie

  • Schneider, Charles: «La restauration du Psautier huguenot», in Annuaire de la Nouvelle Société Suisse de Musique, 4, 1929, pp. 36-56.
  • Pidoux, Pierre: Le psautier huguenot du XVIe siècle. Mélodies et documents, 2 vol., 1962.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ vers 1505 Dernière mention 1571

Suggestion de citation

Pellizzari, Pio: "Franc, Guillaume", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 27.04.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/020572/2020-04-27/, consulté le 05.12.2020.