de fr it

deMaggenberg

Famille de ministériaux des Zähringen, qui donna plus tard, entre 1257 et 1350, cinq avoyers à la ville de Fribourg, Conrad II (->), Wilhelm Ier, Ulrich II (->), Johann Ier (->) et Johann II (->). A l'origine, elle résidait probablement au château fort d'Unter M. (près de Tavel), alors qu'Ober M. (à l'est d'Alterswil) lui servit peut-être de refuge au XIIIe  et au début du XIVes. Elle apparaît avec Ulrich Ier, dont les fils, Cono et Conrad, faisaient sans doute partie des burgenses maiores de Fribourg qui reçurent l'autorisation, en 1182, d'être inhumés à l'abbaye cistercienne d'Hauterive ou à celle des prémontrés d'Humilimont. D'abord vraisemblablement limitées aux abords immédiats de leur résidence (mais incluant sans doute le patronage de Tavel), leurs possessions s'agrandirent au XIIIe s., le long de la Sarine, en amont jusqu'à Pont-la-Ville et Praroman, en aval jusqu'à Fendringen (comm. Bösingen). Ulrich II reçut en fief le bailliage d'Alterswil en 1267. Conrad II fut inhumé dans le cloître d'Hauterive en 1273, probablement dans un caveau de famille. Après l'extinction des Zähringen (1218), les seigneurs de M. devinrent vassaux des Kibourg, puis des Habsbourg dès 1264. Ulrich II fut un serviteur particulièrement fidèle de Rodolphe Ier de Habsbourg. Johann Ier, fils d'Ulrich II, tomba à la bataille de Laupen, en 1339. Son frère Richard, cité comme curé de Tavel (entre 1296 et 1314) et de Belp (entre 1319 et 1357), essaya en vain de devenir curé de Fribourg en 1343. Le patronage de Tavel revint à Jean Velga en 1362, du vivant du dernier M. (Johann II), tandis que les fiefs allèrent à son frère Guillaume Velga, en 1370. La seigneurie de M. appartenait à Jean de Vuippens en 1394. Le château d'Ober M. fut partiellement détruit pendant la guerre de Sempach, en 1386. En 1408, la ville de Fribourg le vendit tout de même à Richard d'Umbrechtsschwendi, qui prit le nom de Richard de M. (->), mais elle le rachètera au fils de ce dernier, Hensli, en 1439.

Sources et bibliographie

  • A. Büchi, «Die Ritter von Maggenberg», in FGB, 15, 1908, 70-133 (avec généal. et regestes)
  • GHS, 2, 49-60 (avec généal.)
En bref
Variante(s)
de Montmacon