de fr it

deMontjovet

Famille seigneuriale originaire du val d'Aoste, propriétaire du château du même nom jusqu'à la fin du XIIIe s. Une branche des M. s'établit en Valais au XIIe s., tout comme les Blandrate de la Valsesia et les d'Ornavasso du val d'Ossola. Dans un accord de 1179 entre le comte de Maurienne-Savoie et l'évêque de Sion, un Guillaume M., chevalier et baron, est mentionné comme garant de l'évêque. Durant le XIIIe s., les M. du Valais apparaissent plusieurs fois dans l'entourage de l'évêque comme vassaux et, souvent, comme chanoines de la cathédrale. Vers 1250, ils acquirent la seigneurie de Granges, dont ils adoptèrent le nom; ils la détinrent jusqu'à leur extinction au XIVe s. Les dernières mentions des M. du Valais concernent une branche installée à Sion, devenue bourgeoise de la ville au XIVe s.

Sources et bibliographie

  • S. Stelling-Michaud, «Les relations entre le Val d'Aoste et le Valais avant 1350», in La Valle d'Aosta, 1958, 487-507