de fr it

deRossillon

Famille noble de Savoie, vassale des seigneurs de Gex. Son château fort ancestral, aujourd'hui en ruine, était situé sur une colline au nord-ouest du hameau de La Pièce (comm. Le Crozet), dans le Pays de Gex. Les premiers membres nommément connus apparaissent au début du XIIe s. Guillaume est témoin d'une donation de Gaucher de Divonne à l'abbaye cistercienne de Bonmont (1131). Par alliance, Humbert entra en possession de la seigneurie d'Allaman au début du XIVe s. (av. 1326). Son frère Jean (->) fut évêque de Lausanne (1323-1341) et son neveu Rodolphe, doyen de Neuchâtel et prévôt du chapitre cathédral de Lausanne (1339-1359/1360). La branche des R.-Allaman s'éteignit en ligne masculine au début du XVe s. (apr. 1424). Les membres de la branche principale (R.-Saint-Genis) possédaient des terres sur la rive gauche du Rhône, où ils résidèrent très souvent à partir du XIVe s.. Le duc Charles-Emmanuel de Savoie regroupa en 1615 les seigneuries de Gaillard, Saint-Genis, Puthod et des Terreaux pour en faire le comté de R., en faveur de Hiéronyme. Comme les biens et châteaux de ce dernier brûlèrent durant la guerre entre la Savoie et Genève, le duc lui vendit en 1629 le fief de Bernex près de Cuneo dans le Piémont, érigé en marquisat. Le dernier représentant de la famille fut Michel-Gabriel (->), évêque de Genève-Annecy (1697-1734).

Sources et bibliographie

  • E.A. de Foras, Armorial et nobiliaire de l'ancien duché de Savoie, 5, 1910, 244-257