de fr it

deSenarclens

Famille existant encore dans les cantons de Vaud et de Genève. Son nom vient du village vaudois homonyme. Les nobles de S. sont mentionnés dès la fin du XIIe s.: Aymon est témoin en 1164 des donations faites par Pierre, seigneur de Prangins et Cossonay, à l'abbaye de Bonmont. Vassaux des sires de Cossonay, ils possèdent des biens à Cossonay et dans les villages voisins (S. jusqu'à la fin du XIVe s., Penthalaz, Gollion). Ils deviennent par mariage seigneurs de Grancy et Dully au XVe s. Dans les années 1530, François, seigneur de Grancy, est membre de la confrérie de la Cuiller. En revanche, son fils Claude (->), qui adhère de bonne heure à la Réforme, reçoit de Berne l'investiture pour les seigneuries de Perroy et du Rosey. C'est sous le régime bernois que les S. comptent parmi les familles influentes du Pays de Vaud, comme l'indiquent leurs alliances avec les d'Allinges, Mestral, Gingins, ou encore avec des familles patriciennes bernoises, comme les Wattenwyl et les d'Erlach. De judicieux mariages les mettent en outre en possession de Vufflens-le-Château, de Gollion et de La Chaux (Cossonay); divers achats leur permettent d'agrandir leur seigneurie de Grancy et de réintégrer S. au patrimoine familial en 1751. Au XVIIIe s., les S. s'engagent au service de Hollande et de Prusse; au début du XIXe s., une branche de la famille s'établit en Hesse. Aux XIXe et XXe s., peu présents sur la scène politique, hormis Aymon (->), les S. privilégient les professions libérales et scientifiques, tels Arthur (1847-1935), professeur de droit à Lausanne puis à Liège, Gérard (1906-1988) chimiste et industriel, Jacques (->), professeur de théologie. Aymon a épousé Andrienne Turrettini (1912-2006), peintre et graveuse connue sous le pseudonyme d'Andry.

Sources et bibliographie

  • L. de Charrière, Les fiefs nobles de la baronnie de Cossonay, 1858, 205-216
  • Almanach généal. suisse, 5, 576-582
  • J. de Senarclens, 800 ans d'hist. de la famille de Senarclens et de sa branche de Grancy, 2004

Suggestion de citation

Stubenvoll, Marianne: "Senarclens, de", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 14.02.2018. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/020643/2018-02-14/, consulté le 21.04.2021.