de fr it

PierreKaelin

12.5.1913 à Estavayer-le-Lac, 1.6.1995 à Villars-sur-Glâne, cath., d'Einsiedeln et Fribourg. Fils de Joseph, notaire, et de Sophie Rody. Collège Saint-Michel à Fribourg (1928-1931), maturité fédérale à Einsiedeln (1933), séminaire diocésain à Fribourg. Ordonné prêtre en 1937. Etudes supérieures de musique à Paris (école César-Franck et Institut grégorien). Professeur au séminaire diocésain et à l'école normale (1949-1977), puis au conservatoire de Fribourg (1955). K. succéda à l'abbé Joseph Bovet comme maître de chapelle à la cathédrale Saint-Nicolas (1949-1983). Il créa et dirigea la Chanson de Fribourg (1952) et le Chœur symphonique de la cathédrale (1957), contribuant largement à la formation des chefs de chœur dans le canton. Se référant à la musique classique, grégorienne, populaire ou jazz, il composa plus de mille pièces essentiellement chorales, profanes et religieuses, dont la cantate Messire François (1953, prix Italia 1954), l'opéra Ischia (1969) et La symphonie des deux mondes (1980), issue d'une collaboration avec Dom Helder Camara. K. sut adapter la musique à l'évolution de la liturgie après Vatican II, dont il défendit les réformes. Auteur d'ouvrages pédagogiques (L'art choral, 1949). Fondateur et président de la Commission romande de musique sacrée (1968).

Sources et bibliographie

  • Fonds, BCUF
  • E. Chatton, Pierre Kaelin, 1993
  • P. Borcard et al., Pierre Kaelin, 2004
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Pierre Kälin
Dates biographiques ∗︎ 12.5.1913 ✝︎ 1.6.1995