de fr it

Antoine-LéonceKuhn

18.12.1753 à Soultz (Alsace), 3.3.1823 à Saint-Gall, cath., de Soultz, ultérieurement de Porrentruy. Fils de Jean-Georges, organiste et maître d'école, et de Catherine Cabélig. 1) Marie-Claire Delrieu, 2) Marie-Françoise Delrieu. D'abord instruit par son père, K. étudia ensuite au collège des jésuites de Porrentruy, où il était également engagé en tant qu'organiste (1767-1773). Après avoir été maître de musique, chef d'orchestre et compositeur à Fribourg, il fut nommé secrétaire du prince-évêque de Bâle et premier violon. Il dirigea l'orchestre de la cour épiscopale et composa musique de chambre, sonates pour violon, trios pour piano et symphonies, œuvres qui furent jouées aussi à Paris. A la demande de l'évêque, K. publia le Manuale chori seu vesperale romanum [...] en 1785 et le Processionale ad usum diocesis basiliensis en 1788. Après la Révolution française, il fut inspecteur scolaire et dirigea un internat avant d'être maître de musique et de français au gymnase catholique, ainsi que chef d'orchestre et organiste de l'abbatiale de Saint-Gall en 1809. Il y composa de nombreuses messes.

Sources et bibliographie

  • G. Amweg éd., Mémoires d'Antoine-Léonce Kuhn et de son fils Joseph-Randoald, 1935
  • Le Quotidien jurassien, 28.8. et 4.9.1993
  • G. Petermann, «Materialien zu Biographie und Werk des Organisten und Komponisten Anton Kuhn (1753-1823)», in Ann. suisses de musicologie, NS 21, 2001, 27-69 (avec liste des œuvres)
  • RISM CH
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 18.12.1753 ✝︎ 3.3.1823