de fr it

ErnstReiter

30.3.1814 à Wertheim (Bade), 14.7.1875 à Bâle, prot., de Bâle (1867). Fils de Franz, conseiller de la chambre des finances, et de Babette Milon. 1) 1843 Josephine Bildstein, 2) 1857 Johanna Karolina Friederike Ehrmann. A Kassel, R. étudia le violon chez Ludwig Spohr et la théorie musicale auprès de Moritz Hauptmann. Chef d'orchestre de la Société des concerts de Bâle (dès 1839) et directeur de la Société de chant de Bâle (dès 1845) ainsi que de la Basler Liedertafel (dès 1852). R. marqua la vie musicale bâloise du milieu du XIXe s., s'attachant surtout à la musique de Bach, de Berlioz, de Brahms et de Beethoven, dont il dirigea pour la première fois en Suisse la 9e symphonie (1853). Son œuvre comprend deux quatuors à cordes, des lieder, un oratorio et un opéra, Die Fee von Elvershöh (1865).

Sources et bibliographie

  • Die Musik in Geschichte und Gegenwart, 11, 1963, 212-213
  • D. Zeh, «Der Musiker und Komponist Ernst Reiter», in Wertheimer Jahrbuch, 2008/2009, 183-204
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 30.3.1814 ✝︎ 14.7.1875