de fr it

Conrad

Documenté dès 943, 19.10.993, abbaye de Saint-André-le-Bas à Vienne. Fils de Rodolphe II, roi de Bourgogne, et de Berthe. Frère d'Adélaïde. 1) Adélanie, 2) Mathilde, fille de Louis IV, roi de France. Orphelin de père en 937. La tutelle de fait exercée par Otton Ier (il sera son beau-frère dès 951) pendant la minorité de C. permit de préserver l'héritage du jeune roi de Bourgogne et inaugura une étroite collaboration entre ce dernier et les rois germaniques. L'importance capitale prise par le Grand Saint-Bernard dans le cadre de la politique italienne d'Otton Ier donna en outre à la Bourgogne un rôle central. C'est notamment au profit de cette politique que la famille royale de Bourgogne étendit sa mainmise sur d'importants monastères: Lure (Franche-Comté), Payerne (fondé par C. et sa sœur), Romainmôtier et Moutier-Grandval, et que C. régna aussi sur le royaume d'Arles.

Sources et bibliographie

  • R. Poupardin, Le royaume de Bourgogne (888-1038), 1907
  • Th. Schieffer, Die Urkunden der burgundischen Rudolfinger, 1977 (21983)
  • LexMA, 5, 1341-1342
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques Première mention 943 ✝︎ 19.10.993