de fr it

Gozpert

Désigné dans les textes comme vir potens (homme puissant), G. retint prisonnier saint Otmar (ou Othmar), fondateur de l'abbaye de Saint-Gall, sur l'île de Werd sur le Rhin, où ce dernier mourut le 16 novembre 759. Pourtant, selon le récit plus tardif de Walahfrid Strabo, G. aurait libéré Otmar, emprisonné au château royal de Bodman par les comtes Warin et Ruthard, administrateurs francs de l'Alémanie, et l'aurait amené sur ses propres terres. Il n'est pas certain que G. ait été le frère de l'abbé Fulrad de Saint-Denis, également influent jusqu'en Alémanie; peut-être était-il simplement originaire de la région. Son nom et la localisation de ses possessions foncières indiquent un lien de famille avec les futurs fondateurs de l'abbaye de Rheinau. Pourtant, peu après la mort d'Otmar, G. semble avoir procédé à des confiscations de terres sur l'ordre de l'administration franque dans le Nibelgau (Leutkirch dans l'Allgäu) et avoir été comte de 765 à 768.

Sources et bibliographie

  • M. Borgolte, Die Grafen Alemanniens in merowingischer und karolingischer Zeit, 1986, 131-133
  • A.J. Stoclet, Autour de Fulrad de Saint-Denis (v. 710-784), 1993, 210-218