de fr it

Roderich

Comte de Rhétie, d'origine inconnue, lié aux Guelfes selon certains chercheurs. Adversaire de l'évêque de Coire Victor III qui, entre 823 et 829, l'accusa devant l'empereur Louis le Pieux d'avoir dérobé des biens ecclésiastiques, probablement au siège même de l'évêché. Il est établi que R. entra aussi en conflit avec la famille de son prédécesseur, le comte Hunfrid. Il n'y a pas unanimité pour situer chronologiquement R., d'autant qu'il pourrait être identique à un comte Ruadrih, que le moine visionnaire Wetti de Reichenau (✝︎824, transcrit par Walafrid Strabon vers 825/826) aurait vu au purgatoire parmi les malfaiteurs.

Sources et bibliographie

  • M. Borgolte, Geschichte der Grafschaften Alemanniens in fränkischer Zeit, 1984, 219-229
  • K. Schmid, «Von Hunfrid zu Burkard», in Geschichte und Kultur Churrätiens, éd. U. Brunold, L. Deplazes, 1986, 193-207
  • R. Kaiser, Churrätien im frühen Mittelalter, 1998, 58-65