de fr it

Rodolphe

Fils du Guelfe Rodolphe et d'une certaine Roduna. Neveu de Judith de Bavière, impératrice, d'Emma, reine de Germanie, et de Conrad le Vieux, comte d'Auxerre. Sa famille accumula des droits seigneuriaux spirituels et temporels, en particulier dans l'ouest du royaume franc. R. est attesté en 870, ainsi qu'entre 876 et 885 environ comme comte dans le Zürichgau, en 888 dans l'Augstgau (sur le Lech) et en 890 comme duc de Rhétie. Un membre de la famille des Hunfrid ayant été en fonction dans le Zürichgau entre 872 et 876, il se pourrait que les deux comtes R. soient deux grands du royaume différents, portant le même prénom. En 891 ou 892, le duc de Rhétie tua Bernard de Germanie, fils de l'empereur Charles III, qui s'était soulevé contre Arnulf de Carinthie, roi de Germanie.

Sources et bibliographie

  • M. Borgolte, Die Grafen Alemanniens in merowingischer und karolingischer Zeit, 1986, 226-228
  • G. Althoff, Amicitiae und Pacta, 1992, 283-294
  • R. Kaiser, Churrätien im frühen Mittelalter, 1998, 65
  • B. Schneidmüller, Die Welfen, 2000, 117