de fr it

Ruthard et Warin

Dans son récit rédigé vers 833, le moine de Reichenau Walafrid Strabon décrit Ruthard et Warin comme des comtes qui, en leur temps (VIIIe s.), avaient autorité sur toute l'Alémanie. En fait, ceux-ci n'étaient parvenus à assujettir au pouvoir du carolingien Pépin le Bref le territoire compris entre le lac de Zurich et le Neckar qu'après les tentatives avortées d'autres envoyés francs. Ils réussirent à s'imposer non tant par l'exercice des pouvoirs comtaux qu'ils possédaient (pour Warin en Thurgovie depuis 754, dans la Bertoldsbaar souabe et dans le Linzgau, au nord du lac de Constance, vers 760/767; pour Ruthard dans l'Argengau, au nord du lac de Constance, en 769), mais plutôt en faisant subir au pays une totale refonte administrative. Entre les lacs de Zurich et de Constance, ils instituèrent, à côté du comté (comitatus) de Thurgovie, le domaine royal (fisc) de Zurich et un district épiscopal entre Constance et Saint-Gall. Dans le Brisgau aussi, les biens royaux furent dissociés du comté, tandis qu'en Souabe les comtés étaient fondés sur les circonscriptions fiscales. Pour réaliser leurs projets, Ruthard et Warin confisquèrent des biens abbatiaux, surtout au détriment de Saint-Gall dont ils destituèrent l'abbé (Otmar, mort en exil en 759). Parallèlement, dans le but de favoriser l'intégration politique du pays, Ruthard transféra des biens à des abbayes lointaines (Saint-Denis, peut-être Fulda avec des possessions à Eschenz); dans l'Ortenau (Bade), il fonda au moins une communauté monastique (Arnulfsau, peut-être aussi Schwarzach, Gengenbach, Schuttern et Ettenheimmünster), en faisant appel pour les peupler à l'abbaye lorraine de Gorze.

Si l'origine de Ruthard et Warin est discutée, il est cependant admis qu'ils faisaient partie de l'aristocratie franque. Ruthard jouissait de la confiance de Pépin au point qu'il fut chargé en 753/754 de conduire le pape Etienne II au domaine royal de Ponthion (Champagne). A la mort de Pépin (768), l'influence des deux magnats déclina. Isanbard succéda certes à son père Warin (✝︎20.5.774) comme comte en Thurgovie, mais il ne parvint pas à s'y maintenir et chercha par des donations à s'arranger avec Saint-Gall. Conrad Ier, roi de Germanie de 911 à 918, prétendait descendre de Ruthard et de Warin, de même que le Guelfe Rodolphe, roi de Bourgogne de 888 à 912, mais pour les historiens, seul Ruthard est un ancêtre des Guelfes.

Sources et bibliographie

  • M. Borgolte, Die Grafen Alemanniens in merowingischer und karolingischer Zeit, 1986, 229-236, 282-287
  • B. Schneidmüller, Die Welfen, 2000, 47-50, 118-119
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF