de fr it

Gundoin

Duc d'Alsace et vir inluster (homme éclairé), G. fit venir, probablement sous le règne du roi Dagobert Ier (638/639 ), des moines de l'abbaye colombanienne de Luxeuil et leur offrit de s'établir dans une vallée fertile du Jura qu'il nomma Grandisvallis (Moutier-Grandval). Son intention semble avoir été de créer une liaison avec la région de l'Aar et, par la vallée de la Sorne, d'étendre sa domination de l'Alsace au lac de Thoune. L'identification de G. avec un duc Gunzo qui résidait à la même époque à Überlingen, dont la tradition retient qu'il avait installé dans sa charge l'évêque Johannes de Constance et qu'il avait marié sa fille au roi franc Sigebert III, est sujette à controverse. Les origines familiales de G. ne nous sont pas connues.

Sources et bibliographie

  • M. Borgolte, «Die Geschichte der Grafengewalt im Elsass von Dagobert I. bis Otto dem Grossen», in ZGO, 131, 1983, 7-9
  • HS, III/1, 283-284
  • D. Geuenich, Geschichte der Alemannen, 1997, 99, 158
En bref
Dates biographiques ✝︎ 638/639

Suggestion de citation

Borgolte, Michael: "Gundoin", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 08.03.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/020830/2006-03-08/, consulté le 23.11.2020.