de fr it

TannerAR

Famille d'aubergistes, de marchands et d'hommes politiques de Hérisau, mentionnée pour la première fois en 1375. Au XVIIe et au début du XVIIIe s., elle joua à Hérisau et dans les Rhodes-Extérieures un rôle politique important. Sur cinq générations, entre 1597 et 1797, les T. comptèrent de nombreux magistrats et landammans, tels Johannes (->), Johannes (->), Konrad (->), Laurenz (->) et Laurenz (->). Les troubles du Landhandel (1732-1734) mirent fin à leur suprématie. Aux XIXe et XXe s., la famille fournit quatre conseillers d'Etat, dont le landamman Johann Heinrich (->), en outre conseiller national, comme Johann Georg (->). Son assise économique reposa sur l'hôtellerie, le commerce et l'exploitation de ses alpages. Elle fut propriétaire de l'auberge du Hecht (Brochet) sur la place de Hérisau pendant plus de deux cents ans. Jusqu'en 1845 environ, les T. comptèrent parmi les plus grands propriétaires de droits d'alpage sur la Schwägalp. L'activité commerciale de la famille, amorcée par Laurenz (->), n'a pas laissé de traces dans les sources jusqu'au XIXe s. Bartholome fonda en 1828 une entreprise de fabrication textile et de commerce, dont son frère Johann Heinrich (->) devint l'associé en 1829; reprise par Arnold Heinrich (->) et Eugen (->), celle-ci fut liquidée en 1934.

Sources et bibliographie

  • J.J. Leuthy, Der Begleiter auf der Reise durch die Schweiz, 1, 1840, 310
  • W. Rotach, Die Gemeinde Herisau, 1929
  • Almanach généal. suisse, 5, 617-621
  • AJb, 106, 1978, 99-100
  • Holderegger, Unternehmer, 204-206
  • Th. Fuchs et al., Herisau, 1999, 78-81

Suggestion de citation

Fuchs, Thomas: "Tanner (AR)", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 13.08.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/020850/2012-08-13/, consulté le 16.01.2021.