de fr it

Güder

Ancienne famille admise au gouvernement de la ville de Berne, qui remonte à Johann (✝︎1516), membre du Grand Conseil. De la branche aînée, fondée par Niklaus (✝︎1529), sont issus aux XVIe et XVIIe s. plusieurs baillis et membres du Petit et du Grand Conseil, ainsi que deux bannerets de la corporation des Forgerons (Franz, 1558-1631, et Konrad, 1626-1692) et un trésorier (Franz ->). Cette lignée s'allia à d'autres familles admises au gouvernement et possédait, au XVIIe s., les seigneuries de Wartenstein (comm. Lauperswil) et Kehrsatz; elle s'éteignit avec Franz Ludwig (1689-1760). La branche cadette, issue d'Andreas (XVIe s.), compta notamment des commerçants et des notaires, ainsi que des médecins au XIXe s. Il n'existe aucun lien généalogique entre cette famille et celle, homonyme, issue d'Eduard (->), originaire de Walperswil, bourgeois de Berne en 1839.

Sources et bibliographie

  • von Rodt, Genealogien, 2, 352-374
Indexation thématique
Elites (jusque vers 1800) / Cantons