de fr it

Rodt

Famille de conseillers bernois. L'orthographe actuelle ne fut employée couramment qu'à partir du XVIIe s., la particule ajoutée en 1786. Des bourgeois du nom de Rott ou Roth résidaient à Berne dès le XIVe s. et entrèrent au Grand Conseil dès le XVe. Benedikt Roth (✝︎1552) devint membre du Petit Conseil en 1534. La généalogie est sûre à partir de Martin Rott (✝︎1618), secrétaire du Conseil en 1593. La famille fournit aussi aux XVIIe et XVIIIe s. des secrétaires du Conseil, des membres du Grand Conseil, des baillis, ainsi qu'un autre membre du Petit Conseil, Emanuel (1655-1728). Plusieurs R. s'occupèrent intensivement de questions religieuses: Niklaus (1650-1726) fut expulsé de Berne en 1699 à cause de son piétisme, Karl (->) subit le même sort en 1829, tandis que Rudolf (1814-1843) fut missionnaire en Inde. Bernhard Emanuel (->) et son petit-fils Eduard (->) s'illustrèrent comme historiens. La sœur de ce dernier, Cécile (1855-1929), mit par écrit ses impressions de voyages faits notamment en Asie, aux Etats-Unis et en Orient. Le fils d'Eduard, Bernhard (1892-1970), architecte, dressa la généalogie des familles bourgeoises de Berne. Si les R. ne comptent plus de descendants mâles en Suisse, Alfred (->) a fait souche au Chili.

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 2, 441-447; 6, 592-593
  • von Rodt, Genealogien, 4, 287-305