de fr it

vonWerdt

Famille patricienne de la ville de Berne, représentée au Grand Conseil dès la première moitié du XVe s. La généalogie est assurée à partir de Hans (✝︎1507), membre du Grand Conseil dès 1460. Son fils Peter (✝︎1550) fut le premier von W. à entrer au Petit Conseil (1517). La famille, admise dans la corporation des Tanneurs, se ramifia en trois branches avec les petits-fils de ce dernier: Lienhard (1531-1587), membre du Petit Conseil, fonda la branche aînée. Peter (1532-1608) et Niklaus (1537-1581), membres du Grand Conseil, sont les ancêtres des branches cadettes. Les von W. étaient largement représentés au gouvernement avec de nombreux membres du Grand Conseil et quelques membres du Petit Conseil (notamment le banneret Peter, ->). Dans la seconde moitié du XVIe s. toutefois, les branches cadettes, toujours actives dans la tannerie, furent exclues de la vie publique. Elles s'éteignirent au XVIIIe s., à l'exception d'un rameau émigré en Allemagne. La branche aînée se divisa également en trois lignées. La première compta deux bannerets avec Abraham (->) et Friedrich (->), qui furent aussi trésoriers du Pays allemand, et de nombreux membres du Grand Conseil. Elle donna aussi plusieurs officiers au service étranger, notamment Georg Friedrich (1780-1826), colonel au service d'Autriche. Au début du XVIIe s., Abraham acquit par mariage la seigneurie de Toffen, dont le château resta dans la famille jusqu'au début du XXe s. Les deux autres lignées, surtout actives dans le commerce du cuir, donnèrent quelques pasteurs au XVIIIe s. Elles s'éteignirent vers 1750 et dans la première moitié du XIXe s. Aux XIXe et XXe s., les von W. se tournèrent vers les professions universitaires. Ils comptèrent plusieurs ingénieurs des chemins de fer, notamment Friedrich Karl Georg (->), conseiller national, et un juge fédéral, élu en 2008, Nicolas (∗︎1959).

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 3, 523-534
  • von Rodt, Genealogien, 6, 119-137