de fr it

WildBE

Famille de la ville de Berne, dont l'ancêtre Andreas, amman de Wynigen, s'illustra à la bataille de Dornach en 1499. A sa suite, ses descendants occupèrent cette charge jusque dans la seconde moitié du XVIIe s. Les W. possédaient aussi une auberge à Wynigen. Andreas, tailleur, fut membre dès 1558 de la corporation des Tailleurs (Zum Mohren) et du Grand Conseil de Berne (1588). La généalogie est sûre à partir de Hans (1558-1591). Ses quatre petits-fils acquirent entre 1630 et 1655 la bourgeoisie de Berne. Les W. remplirent des tâches subalternes de secrétaires et de comptables, siégèrent parfois au Grand Conseil et furent baillis (notamment Marquard, ->). Franz Samuel (->) fut capitaine général des salines bernoises en 1789, Karl Samuel (->) secrétaire des deux chambres du Parlement de la République helvétique, puis archiviste fédéral. Eduard (∗︎1826), major général au service d'Angleterre, figure parmi les rares officiers au service étranger. Il fonda la branche américaine de la famille, qui donna plusieurs marchands. Johann Rudolf (1703-1752) est l'ancêtre d'une lignée d'apothicaires établis à Kassel. Heinrich Adolf (1860-1925), anobli en 1900, fut ministre de la Guerre en Prusse. Alors que les branches étrangères continuèrent à se ramifier, celles de Berne s'éteignirent avant 1877, à l'exception d'une seule encore vivante au début du XXIe s.

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 3, 538-549
  • von Rodt, Genealogien, 6, 178-196
En bref
Variante(s)
von Wild