de fr it

Neuhaus

Famille bourgeoise de Gals (1386) et de Bienne (1648). De 1380 à 1530, les N. de Gals furent successivement régisseurs ou receveurs des domaines de l'abbaye de Saint-Jean de Cerlier. La lignée biennoise apparaît au XVIIe s. avec Pierre (1618-1675), pasteur à Aarberg et à Seedorf (BE). Son fils Jean-Rodolphe (1652-1724), nommé médecin de la ville en 1689, fut membre du Grand (1708) et du Petit Conseil (1713) de Bienne. Ses descendants furent notaires, commerçants, fabricants, officiers au service étranger et hommes politiques. Les N. comptèrent de nombreux médecins: Samuel Frédéric (1733-1802) pratiqua à Neuchâtel où il fut reçu bourgeois en 1760; François-Alexandre (->) fut aussi secrétaire de la ville de Bienne; Charles (1829-1893), fils de Charles (->), chirurgien de grande renommée, fonda l'hôpital du Pasquart en 1866; Henri Jules Auguste (1867-1947) et Georges (1869-1948) ouvrirent en 1909 une clinique pour malades psychiques. Parmi les membres illustres de la famille on trouve le commerçant et fabricant d'indiennes Jean-Rodolphe (->) et Charles, cité plus haut, conseiller d'Etat. L'arrière-petite-fille de ce dernier, Dora (1889-1975), hérita de la propriété de l'ancienne fabrique d'indiennes et légua ses biens immobiliers à une fondation pour y aménager un musée d'art et d'histoire à Bienne (Musée Neuhaus).

Sources et bibliographie

  • I. Ehrensperger et al., Das Museum Neuhaus in Biel, 1995
  • W. et M. Bourquin, Biel, stadtgeschichtliches Lexikon, 1999, 280-283

Suggestion de citation

Gagnebin-Diacon, Christine: "Neuhaus", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 24.07.2009. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/020932/2009-07-24/, consulté le 26.10.2020.