de fr it

Maritz

Ancienne famille bourgeoise de Berthoud, déjà établie dans cette ville en 1533. Johannes (->) se tailla une notoriété internationale en tant qu'inventeur d'une machine à forer les canons. Johann (1711-1790), l'un de ses fils, fut inspecteur général des fonderies et commissaire général des fontes de l'artillerie de France. Son deuxième fils, Samuel, ainsi que plusieurs autres descendants furent aussi fondeurs de canons à Genève, à Berne, en France, en Espagne et en Hollande. Johann Friedrich (1736-1798), boulanger, seul membre de la famille au Petit Conseil de Berthoud, fut bourgmestre de 1779 à 1782. Les descendants d'Eduard, qui émigra aux Etats-Unis en 1850, fondèrent une grande agence de voyage à Saint Louis.

Sources et bibliographie

  • H. Deonna, «Une famille de fondeurs de canons à Genève au XVIIIe s.», in Genava, 2, 1924, 193-205
  • M.F. Schafroth, «Die Geschützgiesser Maritz», in Burgdorfer Jahrbuch, 20, 1953, 9-38; 21, 1954, 111-140; 22, 1955, 93-106