de fr it

GruberBE

Famille de la ville de Berne, jadis admise au gouvernement, toujours existante, dont le fondateur Peter fut reçu bourgeois de Berne en 1538. Avec ses petits-fils Anton (∗︎1582) et Johannes (∗︎1594), la famille se divisa en deux branches, l'aînée étant membre de la corporation des Charpentiers, la cadette de celle des Forgerons. Alors que celle-ci restait dans l'artisanat, la première accéda au ministère pastoral avec Anton (1642-1697), fit partie du Grand Conseil au XVIIIe s. avec Daniel (✝︎1696) et Samuel (1647-1720), compta des baillis, des fonctionnaires et des officiers au service étranger, comme Gottlieb Emanuel (->), Samuel Abraham (->) et son frère Franz Albrecht (->); elle conclut des mariages avec d'autres familles admises au gouvernement. A partir du XIXe s., les deux lignées exercèrent des activités bancaires, fournirent des techniciens, des médecins, des pasteurs et un préfet (Karl Friedrich, 1860-1942).

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 4, 238-245
  • von Rodt, Genealogien, 2, 292-308

Suggestion de citation

Braun, Hans: "Gruber (BE)", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 16.02.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/020942/2006-02-16/, consulté le 25.11.2020.