de fr it

JohannesMartin

2.3.1803 à Sissach, après 1860, prot., de Frenkendorf. Fils de Johann Jakob, greffier du district de Sissach, et de Verena Christen. Frère de Johann Jakob (->). 1) 1843 Anna Tschudin, 2) 1845 Anna Barbara Weiss, 3) 1853 Charlotte Euphrasina Liardet. M. servit en France au régiment suisse avant de prendre part dès 1830 aux troubles qui amenèrent la séparation entre Bâle-Ville et Bâle-Campagne. En 1831, il fit partie du gouvernement provisoire des campagnards révoltés. Greffier du district d'Arlesheim (1832-1839) et député au Grand Conseil de Bâle-Campagne (1836). M. joua un rôle dirigeant dans le rassemblement des mécontents opposés au gouvernement et dans ce qu'on a appelé le Gemeindejoggeliputsch de 1840. Il resta un infatigable révolutionnaire jusqu'au moment où il émigra vers l'Amérique du Sud (1860).

Sources et bibliographie

  • K. Weber, Ein Putsch im Baselbiet anno 1840, 1913, surtout 19-20
  • K. Birkhäuser, éd., Personenlexikon des Kantons Basel-Landschaft, 1997, 108
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 2.3.1803 ✝︎ après 1860
Indexation thématique
Politique (1790-1848) / Cantons