de fr it

Birmann

Famille protestante de Künzelsau am Kocher (Bade-Wurtemberg). Georg, en 1561, et son fils Ernst, en 1579, furent les premiers à être admis à la bourgeoisie de Bâle. Parmi leurs descendants, on trouve des receveurs, des intendants de la maladrerie, des tisserands, des menuisiers, au XVIIIe s. des tailleurs de pierre et des maçons. Représentés au Grand Conseil dès 1596 et au Petit Conseil dès 1672, alliés à des familles de conseillers, membres de la société du Griffon dès la seconde moitié du XVIe s., les B. possédèrent le Bärenfelserhof de 1768 à 1836 et par héritage après 1832 la maison de campagne Haag devant la porte du Spalentor. Peter (->) et en son fils Samuel (->), artistes-peintres, dirigèrent le commerce d'art Birmann & fils, sis au Blumenrain à Bâle. Les derniers mâles furent Samuel (->) et le fils adoptif de sa veuve, Martin (->).

Sources et bibliographie

  • M. Lutz, Baslerisches Bürgerbuch, 1819
  • F. Grieder, Martin Birmann, 1828-1890, 1991