de fr it

Grynaeus

Famille d'universitaires bâlois, originaire de Veringendorf (Wurtemberg), où elle portait aussi le nom de Grüner ou Griner. Simon (->) vint enseigner à l'université de Bâle en 1529. Avec Thomas (->) et Johann Jakob (->), il fut l'un des théologiens protestants de la famille qui s'illustra aussi dans le droit avec Samuel (->), dans la philologie et les sciences naturelles avec Simon (->) et Simon (->). A la fin du XVIe s. et au XVIIe s., les G. furent en outre employés dans l'administration et actifs dans les métiers des corporations. Johann Jakob, antistès de 1586 à 1617, fut le restaurateur de l'orthodoxie réformée dans l'Eglise de Bâle. Ils s'allièrent avec la haute société bâloise et s'enracinèrent, au XVIe s., dans celle du margraviat de Bade et de Mulhouse. En 1747, le théologien Johann Ludwig Frey fonda en mémoire de son collègue Johann G. l'institut Frey-G. à Bâle. La famille s'éteignit au XVIIIe s.

Sources et bibliographie

  • Kirchenarchiv, StABS
  • C. Roth, «Stammtafeln einiger ausgestorbener Basler Gelehrtenfamilien», in BZGA, 16, 1917, 398-399
  • E. Staehelin, Johann Ludwig Frey, Johannes Grynaeus und das Frey-Grynaeische Institut in Basel, 1947
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF