de fr it

Heusler

Vitrail armorié, commandé en 1895 par la famille Heusler aux peintres verriers Max Dagobert Meyner et Adolf Booser, de Winterthour (Historisches Museum Basel).
Vitrail armorié, commandé en 1895 par la famille Heusler aux peintres verriers Max Dagobert Meyner et Adolf Booser, de Winterthour (Historisches Museum Basel). […]

Famille de bourgeois et de conseillers bâlois attestée depuis 1364. Les H. sont d'abord mentionnés au Petit-Bâle, principalement comme vignerons et bateliers. En 1519, Fridli Hüsler (1477) reprit un moulin à papier à Sankt Alban (Grand-Bâle), qui fit la fortune et la réputation de ses descendants. Avec son petit-fils Niklaus (1549-1616), la lignée des papetiers accéda au Petit Conseil (1610), puis au Conseil des Treize (1612). Vers la fin du XVIIe s., elle étendit ses activités au textile (création d'une blanchisserie en 1673) et au commerce. Au cours du XVIIIe s., elle fournit à trois reprises un directeur à la Chambre de commerce. Une autre lignée, qui resta au Petit-Bâle jusqu'au XIXe s., compta surtout des ouvriers et des artisans (rémouleurs, forgerons, tailleurs). A l'exception du maréchal-ferrant Hans Heinrich (1573-1654), elle ne fut jamais représentée au Petit Conseil jusqu'en 1793. Une branche de celle-ci se consacra dès le début du XVIIIe s. à la fabrication de bas et réussit à faire partie durablement de la classe dirigeante bâloise, grâce à Leonhard (->), commerçant et homme politique. Ses deux fils aînés Peter Leonhard (1796-1873) et Daniel (1800-1881) reprirent l'entreprise qu'il avait fondée et occupèrent également d'importantes charges publiques. Leur jeune frère, le juriste Andreas (->), fut un politicien plus influent encore. Il fut le premier de sa famille à faire une carrière universitaire. Son fils (-> ) et son petit-fils (->), aussi prénommés Andreas, suivirent ses traces: le premier occupa la chaire de droit germanique de l'université de Bâle, le second celle de langue et littérature allemandes. Le banquier Theodor (1696-1757), issu de la lignée des papetiers, fonda celle des H. de Hesse.

Sources et bibliographie

  • AFam, StABS
  • Almanach généal. suisse, 5, 310-315
  • K. Heusler, Stammbaum der Familie Heusler, 1992 (suppl. jusqu'en 2002, StABS)
  • K. Heusler, Kartei zum Stammbaum der Familie Heusler in Basel 1364-1996, 1996 (suppl. jusqu'en 2002, StABS)
  • K. Heusler, Chronik der Familie Heusler in Basel, 1997 (StABS)