de fr it

Legrand

Famille originaire de Tournay (Belgique), réfugiée au XVIIe s. à Bâle pour cause de religion. Daniel (1613-1650), marchand drapier, y obtint la bourgeoisie en 1640. Son petit-fils Daniel (1671-1734) entra au Petit Conseil en 1719 comme prévôt de la corporation du Safran. Alliés à des familles actives dans la passementerie, les L. pratiquèrent cette industrie, tels Johann Lukas (->), arrière-petit-fils du deuxième Daniel susmentionné, et son fils Daniel (->), connus aussi pour leur engagement politique. Aux XVIIIe et XIXe s., certains firent des carrières universitaires et ecclésiastiques, tels Lukas (->) et son frère Christoph (->), professeurs à la faculté de philosophie, ou Wilhelm (->), fondateur de la Société d'entraide ecclésiastique protestante. La famille s'éteignit en ligne masculine en 1951.

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 2, 290-294; 6, 354-355
  • Basler Nachrichten, 3.11.1964