de fr it

Werenfels

Famille originaire de Nuremberg, établie d'abord à Berne, puis à Bâle, membre de corporations privilégiées, encore vivante au XXIe s. L'apothicaire Niclaus (1487-1561), né à Nuremberg, fils d'un homonyme qui fut apothicaire à Berne, vint en 1519 à Bâle et se fit admettre en 1522 dans la corporation du Safran. Son frère Rudolf (1499-1539), épicier, devint bourgeois de Bâle en 1534. Niclaus eut de nombreux descendants, dont ses petits-fils Niclaus (1566-1606), substitut et secrétaire du Conseil, administrateur de Saint-Jacques, bailli de Homberg, et Hans Heinrich (1568-1647), membre du collège des députés et représentant du Safran au Petit Conseil, ainsi que le fils de ce dernier, Hans Jacob (1596-1656), avoyer et représentant de l'Ours au Petit Conseil. Alliés aux principales familles de l'élite bâloise, les W. prirent part à chaque génération, du XVIe s. à la fin de l'Ancien Régime, au gouvernement de Bâle et à l'administration de ses bailliages. Ils exerçaient des métiers privilégiés (apothicaires, épiciers, contrôleurs des poids et mesures, marchands de vins, orfèvres) et au XVIIe s. également des professions libérales. De Rudolf descendent Peter (->), théologien réputé, et son fils Samuel (->). Samuel (->), petit-neveu du précédent, prévôt de la corporation zu Spinnwettern, fut un important architecte du baroque tardif, actif à Bâle et aux environs.

Sources et bibliographie

  • APriv, Ratsbücher, StABS
  • S. Schüpbach-Guggenbühl, Schlüssel zur Macht, 2002