de fr it

Wettstein

Famille protestante de conseillers bâlois, originaire de Russikon, dont la date d'accession à la bourgeoisie n'est pas établie. Hans Jakob (1555-1615), maître de chai et futur intendant de l'hôpital, entra dans la corporation des Vignerons en 1610. Son fils, Johann Rudolf (->), put déjà accéder à la charge de bourgmestre. Grâce à leur formation et leurs alliances, ses fils Johann Rudolf (->) et Johann Friedrich consolidèrent la place de la famille dans l'élite de la ville. Le second et son fils, Johann Ludwig, tous deux prévôts de corporation, baillis et membres du Conseil des Treize, accrurent la fortune familiale. Johann Rudolf (->), fils de Johann Rudolf, et Johann (->), fils de Johann Friedrich, furent d'importants savants. Le frère de Johann, Johann Rudolf (->), fut aussi bourgmestre. Le fils de ce dernier, Abel (1690-1760), représenta la quatrième génération de W. à siéger au gouvernement de la ville, commanda la garnison municipale et fut membre du Conseil des Treize, ainsi que bailli. Le frère d'Abel, Johann Friedrich (->), fut notamment avoyer. Le théologien Johann Jakob (->), arrière-petit-fils de Johann Rudolf (->), acquit une renommée internationale. Rudolf Emanuel (1761-1835), prévôt de corporation et lieutenant-colonel, fut le dernier W. à embrasser une carrière publique; il prit une part considérable dans la répression militaire de Bâle-Campagne, qui mena à la division du canton en 1833. La famille s'éteignit à Bâle en 1908 avec la baronne Marie von Molsberg, née W. Au début du XXIe s., certains membres des branches zurichoises, encore existantes, se sont établis à Bâle.

Sources et bibliographie

  • APriv, StABS
  • F. Burckhardt, «Rudolf Wettstein's männliche Nachkommen in Basel», in Basler Jahrbuch, 1911, 60-87
  • N. Röthlin, Die Basler Handelspolitik und deren Träger in der zweiten Hälfte des 17. und im 18. Jahrhundert, 1986