de fr it

Kernfamille

Famille de conseillers bâlois remontant à Elias (1625-1717), tonnelier, originaire d'Ottensheim près de Linz, qui obtint la bourgeoisie de Bâle en 1650 et entra au Grand Conseil en 1676. Jusqu'à la seconde moitié du XVIIIe s., les K. furent principalement tonneliers et boulangers. Johann Philipp (1683-1769), boulanger, petit-fils d'Elias, fut le premier membre de la famille à entrer au Petit Conseil (1723) et au Conseil des Treize (1753). De la fin du XVIIIe au début du XXe s., plusieurs d'entre eux furent fabricants de rubans de soie. En 1797, Johann Jacob (1752-1831) devint associé de la fabrique de soie et de schappe de son beau-père, Bernhard Faesch, dont plus tard fit également partie son fils cadet Emanuel (1795-1836). Toutefois, cette maison Faesch & Kern ne se développa pas autant que la firme Burckhardt & Kern, créée en 1836 par Elias (1795-1871) et Johannes Burckhardt-Roth. Dès 1842, Elias et son fils Nikolaus Friedrich (->) poursuivirent la fabrication de rubans sous le nom de Kern & Sohn. Ses deux fils cadets, August (1820-1908) et Eduard (1827-1879), devinrent également associés (respectivement en 1844 et 1851). Après 1845, la production fut peu à peu transférée dans les environs de Säckingen. Dès 1892, la fabrique prit le nom de Kern Sohn & Cie. Quatre membres de la famille dirigeaient alors l'entreprise: August, ses fils Emil A. (1851-1910) et Alfons (1854-1918), ainsi que Friedrich (1846-1937), fils de Nikolaus Friedrich. En 1899, elle se fondit dans la Gesellschaft für Bandfabrikation qui venait d'être créée à Bâle. Quelques K. occupèrent des fonctions publiques: Elias, le fabricant de rubans, siégea au Petit Conseil (1833-1847) et au Petit Conseil de la ville (1848-1865); son fils Nikolaus Friedrich fut député au Grand Conseil et obtint le grade de colonel fédéral en 1857.

Sources et bibliographie

  • A. Kern, Chronik der Familie Kern in Basel, 1908
  • Almanach généal. suisse, 2, 265-275
  • E. Gruner, C. Gruner, Deszendenztafel von Eduard Kern, 1982