de fr it

Preiswerk

Famille de conseillers bâlois. Originaires, selon la tradition, des Pays-Bas, les P. sont attestés vers le milieu du XVe s. à Fribourg-en-Brisgau (comme propriétaires immobiliers et, pour deux d'entre eux, conseillers) et depuis 1433 à Colmar (où elle donna des artisans et des échevins). Le menuisier Matthias (env. 1515-1592/1593), de Colmar, fut admis à la bourgeoisie de Bâle en 1540. L'aîné de ses fils, Johannes, administrateur des biens de l'ancienne commanderie des hospitaliers de Saint-Jean à Bâle et membre du Grand Conseil, fonda une branche de juristes qui s'établit à Brême (où un P. fut premier syndic) et dans la Hesse. Le cadet, Andreas (1551-1626), et ses descendants furent actifs dans la bonneterie, comme artisans, puis comme fabricants (du milieu du XVIIe s. à la fin du XVIIIe s.). Vers 1800, une branche se tourna vers la passementerie après s'être occupée de commerce du fer et de transports. Avant 1798, neuf membres de la famille siégèrent au Grand Conseil de Bâle et deux au Petit Conseil (sur cinq élus, dont trois se récusèrent). Eduard (->), son fils Wilhelm (->) et ses petits-fils dirigèrent un commerce de denrées coloniales jusqu'en 1931 et la Basler Handelsgesellschaft jusqu'en 1973. La famille, toujours vivante, compte aussi des entrepreneurs en génie civil (Preiswerk & Cie SA, Preiswerk & Esser SA). Elle a donné en outre dix-neuf théologiens en six générations. Une fondation de famille existe depuis 1865.

Sources et bibliographie

  • AFam, StABS
  • Almanach généal. suisse, 3, 322-337
  • E. Schopf-Preiswerk, Die Basler Familie Preiswerk, 1952 (suppl. en 1961, 1979 et 1991)