de fr it

Elmer

Le nom E. fait référence au village d'Elm dans le canton de Glaris, qu'on ne peut toutefois considérer comme lieu d'origine de tous les E. Aux XIIIe et XIVe s., à l'époque où dominent les Habsbourg et le couvent de Säckingen, plusieurs E. sont attestés comme ammans de Glaris; d'autres membres prennent part au rachat des droits du couvent de Säckingen. A la Réforme, la famille E. adopte la nouvelle foi. Plusieurs E. occupent les charges politiques les plus importantes aux XVIe et XVIIe s., ainsi Johann Christof (->), Johann Heinrich (->) et Johann Heinrich (->), entraînant leur établissement définitif à Glaris. Au XVIe s., des E. y sont mentionnés comme artisans et propriétaires d'alpages, ce qui se confirme aux XVIIe et XIXe s. où ils acquièrent une place importante à Elm comme paysans aisés. Ils figurent parmi les familles les plus éminentes de Matt, Linthal, Rüti (GL), Schwanden (GL), Niederurnen et Bilten.

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 6, 152-159
  • F. Stucki, 50 alte Glarner Familien, 1989, 26-29
  • H. Stüssi, «Die Schweizer Elmer», in Die Elmer, éd. M. Ellmer, 1990, 10-291

Suggestion de citation

Rudolf Stauffacher, Hans: "Elmer", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.11.2016, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/021030/2016-11-25/, consulté le 29.11.2020.