de fr it

Freuler

Portail principal du palais Freuler à Näfels, érigé en 1646 (Museum des Landes Glarus, Näfels; photographie Jürg Davatz).
Portail principal du palais Freuler à Näfels, érigé en 1646 (Museum des Landes Glarus, Näfels; photographie Jürg Davatz). […]

Famille de notables glaronais, mentionnée pour la première fois en 1444, établie au XVIIe s. à Glaris, Ennenda, Näfels et Mitlödi. A la Réforme, elle se sépara en deux branches, l'une protestante, l'autre catholique. Cette dernière compta parmi les premières familles au XVIIe s. et au début du XVIIIe, surtout la lignée de Näfels dont la réputation remontait à Kaspar (->) et dont presque tous les membres se distinguèrent comme officiers au service de France, de Naples, d'Espagne, de Sardaigne et/ou de leur canton. Il s'agit entre autres de Johann Jodocus Fridolin (->), de Fridolin Josef Anton (1739-1794), major de la garde, et de Josef Anton Xaver (1739-1806), intendant de l'arsenal et commandant à Wollerau. Les F. catholiques fournirent deux landammans, Balthasar (->) et Kaspar Joseph (->), deux bannerets, Johann Jodocus Fridolin (déjà cité) et Leonhard (1770-1852), plusieurs autres magistrats et des baillis. Ils s'allièrent avec des familles catholiques d'officiers et de magistrats de Glaris, comme les Hässi, von Bachmann, von Hauser, Tschudi, Müller von Näfels et Bernold (bourgeois en 1744), et de Suisse centrale, comme les Reding et Schmid von Bellikon.

Sources et bibliographie

  • I. Tschudi-Schümperlin, J. Winteler, Wappenbuch des Landes Glarus, 21977, 32-33
  • F. Stucki, 50 alte Glarner Familien, 1989, 31-33