de fr it

Gallati

Ancienne famille glaronaise majoritairement catholique, qui joua un rôle de premier plan dans son canton du XVIe au XVIIIe s. ainsi qu'à Sargans (jusqu'au XIXe s.). De Näfels, les G. essaimèrent à Glaris, Netstal et Sargans; des branches protestantes existaient à Mollis, Kerenzen et Glaris. Welti, tombé en 1388 à Näfels, est le premier membre connu des G. Leur fortune et leur réputation reposaient sur le service étranger, les charges publiques et la terre. Kaspar (->), colonel, qui resta au service de France jusqu'à sa mort en 1619, fit la plus brillante carrière militaire. Aux XVIIe et XVIIIe s., les G. de Glaris comptèrent, outre les deux landammans Balthasar (->) et Jakob (->), de nombreux baillis ainsi que divers autres détenteurs d'offices. A Netstal, des G. tenaient l'auberge Zum Raben (au Corbeau), où siégeait le Conseil catholique. Melchior devint bourgeois de Wil (SG) en 1600. Ses descendants Hans Kaspar (1633-av. 1699) et Balthasar (1659-1734) se firent un nom en tant que peintres sur verre. Le fondateur de la branche de Sargans, éteinte en 1880, fut Rudolf de Näfels (1559-1630), reçu bourgeois de Sargans en 1589, chancelier dès 1587, capitaine du bailliage de Sargans dès 1606. Les G. de Sargans furent chanceliers jusqu'en 1750 et avoyers de la fin du XVIIe s. à 1798, ce qui ne les empêcha pas d'occuper d'autres fonctions dans la ville et le comté de Sargans. Les représentants les plus célèbres de cette branche sont Johann Jakob Cassian (1769-1853), chancelier de la république de Sargans en 1798, membre de la Chambre administrative du canton de la Linth de 1798 à 1800 et officier en France de 1807 à 1830, et Johann Baptist Ludwig (->). Les G. s'allièrent à de grandes familles catholiques glaronaises comme les Tschudi, les Freuler et les Hauser; à Sargans, une politique semblable leur permit de s'intégrer à la classe dirigeante. Des G. émigrés renouvelèrent plusieurs fois leur bourgeoisie de Glaris. Aux XIXe et XXe s., une branche protestante, bourgeoise de Glaris depuis 1865, prit de l'importance avec Rudolf (->), politicien, ses enfants Rudolf (->) et Frieda (->), ainsi qu'avec Christine G.-Dinner (1888-1985), peintre.

Sources et bibliographie

  • Doc. sur les G. de Sargans dans les arch. privées Good, StALU
  • I. Tschudi-Schümperlin, J. Winteler, Wappenbuch des Landes Glarus, 21977, 34
  • M. Mogensen-Gallati, 500 Jahre Genealogie und Geschichte des Glarner Geschlechtes Gallati,, 1984
  • F. Stucki, 50 alte Glarner Familien, 1989, 33-35
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Feller-Vest, Veronika: "Gallati", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 15.03.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/021032/2013-03-15/, consulté le 06.12.2020.