de fr it

HauserGL

Famille glaronaise catholique, très influente au XVIIIe s. et au cours de la première moitié du XIXe, bourgeoise de Näfels. A l'origine, elle s'appelait Arzethauser, de Bilten. Le premier de ce nom, mentionné comme étant de Näfels, est Rudolf, père de Fridolin Arzethauser. Le service étranger et les charges publiques firent la renommée et la fortune de la famille. Elle donna des conseillers, plusieurs baillis, des magistrats (Schrankenherren; en 1792, ses cinq représentants constituaient la moitié des magistrats catholiques) et neuf landammans, dont cinq entre 1739 et 1798, à savoir Fridolin Joseph (1686-1760), Kaspar (->), Fridolin Joseph (->), Balthasar Joseph (->) et Kaspar Fridolin Joseph (->). Des alliances matrimoniales furent conclues avec des familles catholiques d'entrepreneurs militaires et de magistrats du canton de Glaris et de la Suisse centrale. Après 1798, trois autres H. furent landammans: Joseph Anton (->), Fridolin Joseph Alois (->) et Edwin (->). Le père de celui-ci, Kaspar (->) fut un pionnier de l'alpinisme. Au XXe s., Fridolin (->) se distingua en politique. On peut encore citer Balthasar (->), chroniqueur, Kaspar Fridolin (1813-1884), ecclésiastique et historien actif dans le canton de Fribourg, et Walter (->), curé connu pour ses poèmes et ses Festspiele.

Sources et bibliographie

  • Généal., LAG
  • I. Tschudi-Schümperlin, J. Winteler, Wappenbuch des Landes Glarus, 21977, 19, 38
  • F. Stucki, 50 alte Glarner Familien, 1989, 36-39