de fr it

Jenny

Famille glaronaise protestante, très répandue, bourgeoise d'Ennenda, Sool, Schwanden, Glaris, Mitlödi et Niederurnen. La plupart des branches sont probablement issues de Heinrich (mentionné en 1477-1499), venu de la campagne bernoise. Son fils Peter était en 1522 sautier cantonal et en 1530 bailli de Mendrisio. Son petit-fils Heinrich (->) fut en 1555 le premier landamman de la famille. S'ils donnèrent deux landammans (le susmentionné Heinrich et Caspar ->) et quatre parlementaires fédéraux (le même Caspar, Heinrich ->, Peter -> et Peter ->), les J. furent toutefois plus actifs dans le commerce et l'industrie que dans la politique.

Au XVIIe s., Balthasar (->) fit prospérer sa famille grâce au commerce des tables ornées d'une plaque d'ardoise. Au XVIIIe s., les J. se lancèrent dans le textile. Créée par Johann Rudolf (->), la maison de commerce Jenny, Aebli & Co., avec siège principal à Vienne, exportait des textiles en Autriche, en Pologne et en Russie; elle ouvrit des fabriques à l'étranger. Des J. émigrèrent à Saint-Pétersbourg, à Riga et en Russie du Sud. La maison Salomon Jenny & fils était domiciliée à Trieste; les descendants du fondateur exploitèrent des fabriques au Vorarlberg. Daniel (->) fut l'un des associés de la maison Jenny & Streiff, active en Allemagne jusqu'en 1819. Adolf (->), Bartholomäus (->), Daniel (->) et Fridolin (->) participèrent à la maison Bartholome Jenny & Cie, qui employait des tisserands à domicile et faisait du commerce avec l'Italie; elle fusionna en 1827 avec l'indiennerie Trümpy frères, devint l'une des principales entreprises du canton et ouvrit à Haslen (GL), en 1846-1847, une filature et un atelier de tissage mécanique (auj. Daniel Jenny & Co.). La maison Enderlin & Jenny, où Fritz (->) et Kaspar (->) avaient des intérêts, se dota en 1836 d'une filature mécanique à Ziegelbrücke, en 1851 d'un atelier de tissage à Niederurnen et de fabriques à Triesen et Turin (auj. Jenny Fabrics SA). L'indiennerie Jenny & Cie, née en 1836 à Ennenda de la fusion de Jenny & Cie (Fridolin ->) et de la fabrique Daniel Freuler, exploita une filature et un atelier de tissage à Mollis de 1856 à 1967. L'entreprise P. Blumer & Jenny à Schwanden (GL) et Ancône était liée à l'indiennerie Jenny & Blumer à Schwanden et à la filature et fabrique de tissu Jenny Frères à Luchsingen. La combinaison de la filature, du tissage, de l'impression d'étoffes et du commerce dans une même entreprise est typique du XIXe s. Les J. avaient des relations d'affaires et des liens matrimoniaux avec d'autres familles de commerçants et d'industriels telles que les Aebli, Altmann, Becker, Blumer, Freuler, Oertli, Schiesser, Schindler, Streiff et Trümpy.

Sources et bibliographie

  • J.J. Kubly-Müller, Die Jenny-Familien im Kanton Glarus, 1929
  • J.J. Kubly-Müller, «Die Landammänner von Glarus, 1242-1928», in JbGL, 46, 1932, 41-42
  • Almanach généal. suisse, 7, 292-303, 793-823
  • I. Tschudi-Schümperlin, J. Winteler, Wappenbuch des Landes Glarus, 1937, 44
  • F. Stucki, 50 alte Glarner Familien, 1989, 45-49
  • R. von Arx et al., Industriekultur im Kanton Glarus, 2005
  • A. Kaufmann, Spinnen, Weben, Drucken. Pioniere des Glarnerlandes. Schweizer Pioniere der Wirtschaft und Technik, vol. 99, 2014, 48-102