de fr it

deSchaller

Famille d'origine alsacienne, d'abord établie à Berne, puis patricienne de Fribourg. Lienhard vint s'installer à Fribourg, où il prit le nom de Peter Jakob et fut reçu bourgeois en 1586. Parmi ses descendants, catholiques, neuf siégèrent au Grand Conseil (dès 1613), deux au Conseil des Soixante (dès 1621), un au Petit Conseil (dès 1793), enfin, quatre au Conseil d'Etat: Charles (->), Henri Gaspard (->), Jean (->) et Julien (->). Les S. s'allièrent à des familles de la noblesse française et allemande et, à Fribourg, aux familles bourgeoises et patriciennes Appenthel, Banderet, Chollet-Wild, Daguet, Delesève, Gottrau-Pensier, Maillardoz, Montenach-d'Orsonnens, Raemy, Thorin et de Weck. Ils firent surtout carrière dans l'administration publique, dans l'Eglise, notamment avec Pierre-Joseph-Gauthier (->), et au service étranger. Après 1850, nombre d'entre eux suivirent une formation universitaire. Les S. sont l'une des rares familles patriciennes ayant atteint son apogée au XIXe s. Ils possèdent encore aujourd'hui des terres et le château de Corminbœuf.

Sources et bibliographie

  • Fichier, AEF
  • Almanach généal. suisse, 1, 504 ; 4, 463-468