de fr it

Velga

Famille noble de Fribourg. L'ancienne famille V., qui s'éteignit avec Jean vers 1306, est peu connue. La fille et héritière de Jean, Aline, épousa Pierre de Duens, de la branche cadette des seigneurs de Duens et apporta en dot les nombreux biens que sa famille possédait entre la Sarine et la Singine. Leurs descendants adoptèrent le nom et les armes des V. A l'instar de Guillaume l'Ancien, avoyer (1353-1363 et 1378-1379), de nombreux membres de la famille occupèrent, jusqu'à son extinction, des fonctions dirigeantes à Fribourg. Ils assumèrent souvent des missions diplomatiques ou furent commandants de troupes, comme Hensli (->), Guillaume (->), Jacob (->) et Guillaume (->). Ils détenaient en outre l'avouerie du couvent des augustins de Fribourg, qui abritait leur chapelle funéraire. Les V. disposaient de vastes possessions dans la Singine et d'anciens fiefs de la famille de Maggenberg qui s'était éteinte. Ils s'allièrent aux familles fribourgeoises les plus importantes, notamment les Praroman, ainsi qu'à des familles soleuroises et à la petite noblesse vaudoise. Des liens existèrent avec la lignée des Rarogne installée dans l'Oberland bernois, puis vers la fin du XVe s. seulement, avec des familles de la ville de Berne. La famille s'éteignit en ligne masculine en 1511 avec Guillaume, bourgmestre de Fribourg (1509-1511), neveu de Guillaume (->). Sa fille Dorothée apporta sa grande fortune à son époux, Hans Rudolf von Erlach, ce qui fit de ce couple l'un des plus riches parmi les bourgeois de Berne. De nombreux documents relatifs aux V. se trouvent de ce fait aux Archives d'Etat de Berne.

Sources et bibliographie

  • AFam von Erlach, arch. de la seigneurie de Spiez, AEB
  • Fichier, AEF
  • Fonds de Vevey, généal. et regestes, BCUF
  • P. de Castella, Les Fribourgeois qui ont fait de leur ville le 10e canton suisse (1157-1502), 1996, 39, 96