de fr it

von derWeid

Famille patricienne de Fribourg, descendant des Dupasquier, dont le premier représentant connu est Rodolphe (fils de Conon), cité en 1167 dans le cartulaire de l'abbaye d'Hauterive. En 1336, Willermus était châtelain de la Tour-de-Trême. Un siècle plus tard, les Dupasquier sont attestés à Gruyère, Corbières, Maules et Vevey. François, fils de François (mentionné à La Tour-de-Trême en 1482), était notaire à Maules. Parmi ses descendants figure Jean (✝︎1589), reçu à la bourgeoisie de Fribourg en 1545. La famille se divisa en deux branches avec les fils de ce dernier, qui germanisèrent leur nom en W. Jean est l'ancêtre de la branche de Hattenberg (fidéicommis familial jusqu'en 1934), à l'origine notamment du rameau de Römerswil (1625-1875). Jost, seigneur de Berlens (propriété des W. de 1592 à 1752), de Treyfayes et d'Hennens, fonda la branche de Berlens (éteinte en 1848), dont est issu le rameau de Seedorf (également éteint en 1828). Les représentants de ce dernier étaient propriétaires de la seigneurie homonyme (1722-1812). Les W., qui s'allièrent aux principales familles de Fribourg, donnèrent de nombreux magistrats. Durant l'Ancien Régime, ils fournirent notamment quinze membres au Petit Conseil, un avoyer (Jean-Henri, ->), trois bourgmestres (dont Jean-Rodolphe, ->) et un chancelier (Nicolas, ->). Aux XIXe et XXe s., Alfred (->) fut conseiller national et Marcel (->) conseiller d'Etat. Plusieurs W. furent ecclésiastiques, par exemple Anton (->). D'autres s'engagèrent au service étranger, tels Pierre (->), Joseph (->) et Charles-Emmanuel (->). Au XXe s. se distinguent principalement Henri (1893-1967) et Paul (1898-1982). Le premier, colonel de cavalerie et commandant du Dépôt fédéral des chevaux de l'armée à Berne (1942-1954), remporta plusieurs prix dans des compétitions hippiques internationales. Le second fut curé de Fribourg (dès 1925) et prévôt de la cathédrale Saint-Nicolas (dès 1962).

Sources et bibliographie

  • N. von der Weid, Généal. von der Weid avec les alliés des dernières générations, 2001
En bref
Variante(s)
Vonderweid
Indexation thématique
Elites (jusque vers 1800) / Cantons