de fr it

FerdinandMatt

21.2.1893 à Ruggell, 5.10.1953 à Zurich, cath., de Ruggell, Liechtensteinois, de Zurich en 1952. Fils de Franz Josef, agriculteur, et de Salome Oehri. Neveu de Ferdinand (->). Ecole secondaire à Schwytz, études à l'université grégorienne de Rome (docteur ès lettres) et à Innsbruck (docteur en théologie), ordonné prêtre en 1918. A Zurich, vicaire aux églises Saint-Antoine (1919-1922) et Notre-Dame (1922-1928), où M. fut ensuite curé (1929-1953). Il fit construire les églises Saint-Nicolas-de-Flue et Saint-Martin, fonda l'école secondaire catholique pour garçons et dirigea la brigade Saint-Georges des éclaireurs catholiques. Chanoine de Coire en 1938. Pour le distinguer de son oncle, on l'appelait Ferdinand M. II. Sa sensibilité aux problèmes sociaux lui valut une considération dépassant les limites de sa confession.

Sources et bibliographie

  • Liechtensteiner Volksblatt, 8.10.1953
  • Neue Zürcher Nachrichten, 8.10. et 10.10.1953
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 21.2.1893 ✝︎ 5.10.1953
Indexation thématique
Religion (catholicisme)