de fr it

BarthélémyGuillot

27.5.1757 à Monthey, 31.7.1834 à Bex, cath., de Monthey. Fils de Pierre (->). Célibataire. G. étudia à Thonon, suivit une formation juridique et obtint en 1777 son brevet de notaire puis d'avocat. Docteur en droit de l'université de Montpellier. Curial de 1779 à 1790, charge qu'il devra quitter, accusé d'avoir participé à la Conjuration des Crochets, qui coûta la vie à son père, condamné et exécuté à Sion le 19 novembre 1791. Déçu, G. quitte alors le Valais et s'enrôle dans l'armée française où il fit une brillante carrière. En 1806, il est chef de l'état-major général de l'armée de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Revenu à Monthey en 1808, G. sera conseiller municipal dès 1811, grand châtelain (1817) et syndic (1823). Brouillé avec les autorités cantonales, il s'exila à nouveau et s'installa sur la colline de la Combaz à Bex, où il mourut.

Sources et bibliographie

  • E. Donnet, «Barthélémy Guillot», in Ann. val., 1943-1945, 17-24
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 27.5.1757 ✝︎ 31.7.1834

Suggestion de citation

Monnet, Bernard: "Guillot, Barthélémy", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 30.09.2010. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/021273/2010-09-30/, consulté le 02.12.2020.