de fr it

Pierre-Joseph deRiedmatten

21.6.1744 à Sion, 27.5.1812 à Sion, cath., de Münster et Sion. Fils d'Emmanuel, seigneur de Saint-Gingolph, bourgmestre de Sion, et d'Anne Catherine Willa. Frère de Joseph-Augustin (->). Célibataire. Entré au service de France, lieutenant-colonel de la Garde suisse à Paris, de retour à Sion en 1791. Châtelain de Granges-Bramois (1785-1787). Grand châtelain (1794-1796) et bourgmestre (1796-1798) de Sion. Député de Sion à la Diète valaisanne, R. fut à la tête de la délégation qui remit la charte d'indépendance aux sujets bas-valaisans en janvier 1798. Il présida la cour suprême de 1798 à 1802, fut envoyé à Paris pour des négociations en 1802 et 1810 et assuma à nouveau la charge de bourgmestre de Sion de 1807 à 1809. Esprit libre aux intérêts multiples, on le surnommait "le Parisien"; il jouait du piano et du violon, fonda une société de musique avec chœur et orchestre et laissa un recueil de poésies ainsi qu'une bibliothèque richement garnie.

Sources et bibliographie

  • P. Reichenbach, «Les comptes personnels de P.-J. de Riedmatten», in Vallesia, 13, 1958, 239-265
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ≈︎ 21.6.1744 ✝︎ 27.5.1812