de fr it

AntonRoten

15.5.1780 à Rarogne, 18.3.1845 à Palma de Majorque, cath., de Rarogne et Sion. Fils de Nikolaus (->). Frère de Maurice Fabien (->). 1806 Francisca de Guzmán y Castañeda, à Madrid. Lieutenant dans le régiment de Courten en Espagne (1796) et capitaine (1805), R. entra dans le régiment Reding (1808), défendit Tarragone (1810, médaille de la bravoure), fut nommé major (1811) et colonel (1812). Fait prisonnier par les Français, il fut échangé, puis s'enfuit en 1814 à Palma de Majorque. Lieutenant-colonel du régiment de Naples (1815) et de l'infanterie (1818), brigadier d'infanterie du régiment d'Aragon (1820) et colonel de celui de Galice (1822). Maréchal de camp et commandant d'une division de la première armée (1823). En 1823, R. s'allia avec les Cortès et le général Francisco Espoz y Mina contre le roi Ferdinand VII et fut gouverneur de Barcelone. La même année, les Français le rapatrièrent en Suisse. N'ayant pas réussi à représenter Rarogne à la Diète valaisanne, R. s'établit à Sion comme associé dans une nouvelle maison de commerce. Colonel fédéral lors de l'occupation du Tessin (1831). De retour en Espagne (1835), R. fut maréchal général des camps et armées (1836). Nombreuses distinctions, notamment Croix d'or de première classe de l'ordre de Ferdinand et Isabelle (1816) et Grand-Croix de Saint-Herménégilde (1836).

Sources et bibliographie

  • L. Courthion, P. Bertrand, «Le Général Roten», in Ann. val., 1924, 49-65
  • J. Schalbetter, «Le régiment valaisan au service de l'Espagne, 1796-1808», in Ann. val., 44, 1969, 283-369, surtout 366
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ≈︎ 15.5.1780 ✝︎ 18.3.1845