de fr it

PierreGuillot

1727 à Monthey, 19.11.1791 à Sion, cath., de Monthey. Fils d'Antoine, procureur de la bourgeoisie et syndic de Monthey. Marie-Marguerite Perrinnaz. Cabaretier, propriétaire de l'auberge du Lion d'Or. Conseiller (1757-1780) et procureur de la bourgeoisie de Monthey (1755-1757), syndic de Monthey (1780-1790). Premier sergent de la milice. Impliqué dans l'expulsion du bailli Schiner (septembre 1790), G. est démis de sa charge de syndic. Il fut l'un des chefs de la Conjuration des Crochets (février 1791), complot éventé qui visait à obtenir l'émancipation du Bas-Valais. Le gouvernement des Dizains réagit par une occupation militaire (octobre 1791). Les meneurs de la sédition seront emmenés à Sion et des condamnations à mort prononcées par la Commission souveraine, après un simulacre de procès. G. est décapité, ses biens confisqués et mis en vente.

Sources et bibliographie

  • E. Donnet, «Pierre Guillot et le mouvement d'émancipation en Bas-Valais, 1790-1791», in Ann. val., 1940-1942, 131-142
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF