de fr it

JakobGuntern

15.8.1567 à Sion, 12.9.1617 dans le canton de Berne, de Sion. Fils de Martin (->) et d'Anastasia von Schalen. 1587 Maria de Vinea (Weingartner), fille de Jakob, notaire. Scolarité à Brigue, études à l'université de Bâle (1583-1588). Peu studieux, querelleur, arrogant et dépensier, G. déçoit son père qui le déshérite. En 1588, il revient en Valais sans diplôme. Durant une décennie, il semble s'adonner aux affaires et devient notaire, mais n'exerce aucune charge publique. Marchand de sel, il s'engage dans le transit du sel italien vers la Savoie (1597-1598) et surtout comme partenaire du fermier allemand Anton Fels lors de la réintroduction du sel français en Valais (1599), s'associant dans ce but aussi bien avec des protestants que des catholiques, notamment avec Nicolas Kalbermatten, futur grand bailli et son parent par alliance. G. fait fortune, en partie probablement grâce à des malversations au détriment de ses partenaires. En 1599, il est consul de Sion. En 1601, il succède comme secrétaire d'Etat à un autre réformé, Gilg Jossen-Bandmatter, élu grand bailli. En mars 1604, la Diète prend des mesures contre cette emprise protestante croissante, notamment en destituant G. et le condamnant à une amende de 100 ducats. Contrairement à d'autres "patriotes" protestants, G. refuse de se soumettre. Il se maintient à Sion, participe en juin 1604 à l'élection de l'évêque, devient châtelain de Granges et de Bramois et, en 1608, bourgmestre de Sion. Mais il est écarté du monopole de l'importation du sel (1607-1608) et les autres dizains le récusent comme député de Sion à la Diète (1608-1609). En décembre 1610, il est interdit de notariat et condamné à 500 écus d'amende en raison de ses attaques violentes et répétées contre l'évêque et les autorités et pour avoir envoyé quatre jeunes Valaisans étudier à Berne. Il s'enfuit à Berne, est condamné par la Diète en novembre 1611 pour crime de lèse-majesté, banni pour 101 ans du Valais et déclaré hors-la-loi. Sa fortune est confisquée et le droit de se défendre devant un juge lui est refusé, sans doute par crainte de révélations embarrassantes pour les dirigeants.

Sources et bibliographie

  • A. Dubois, Die Salzversorgung des Wallis 1500-1610, 1965, 610-614
  • C. Schnyder, Reformation und Demokratie im Wallis (1524-1613), 2002
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Jacques Guntern
Dates biographiques ∗︎ 15.8.1567 ✝︎ 12.9.1617