de fr it

HenriKalbermatter

Mentionné pour la première fois en 1484 à Sion, comme prêtre et témoin, 1551 à Sion, de Sion. Maître ès arts. Procureur du bas clergé de la ville en 1504-1505. Recteur de l'autel Saint-Théodule à Valère (1506). Attesté comme chanoine du chapitre cathédral de Sion dès 1508. Partisan de Georges Supersaxo dans les luttes contre le cardinal Mathieu Schiner, K. perdit sa prébende en 1510, se réfugia à Pavie et fut excommunié en 1512. Il retrouva son canonicat en 1517, quand Schiner se fut enfui du Valais. Il apparaît dès lors régulièrement dans les annales du chapitre et à la Diète valaisanne, notamment lors de l'élection des évêques Philippe de Platea (1522), Adrien Ier de Riedmatten (1529) et Jean Jordan (1548). Prieur commendataire de Saint-Pierre-de-Clages (1533-1538).

Sources et bibliographie

  • D. Imesch, «Das Domkapitel von Sitten zur Zeit des Kardinals Matthäus Schiner», in BWG, 6, 1921, 98-99
En bref
Variante(s)
Henri Kalbermatten
Dates biographiques Première mention 1484 ✝︎ 1551